Quels oiseaux observer, en juillet, sur l’île de Batz ?

Peu d’évolution entre le mois de juin et le mois de juillet sur l’île de Batz. Ce mois sera marqué par :

  • le passage de nombreux oiseaux migrateurs dont beaucoup de limicoles,
  • la nidification possible de 70 espèces.

Le fait de ce début de mois est l’absence totale de canetons Tadornes de Belon : au moins une centaine de naissances mais 100 % de prédation (principalement par les goélands).


Depuis le début de l’année :

  • 97 espèces d’oiseaux ont déjà été observées sur l’île de Batz.
  • 50 espèces d’oiseaux marins ou oiseaux d’eau ont été identifiées sur l’île : aigrette garzette, barge rousse, bécasseau sanderling, bécasseau variable, bécasseau violet, bécassine des marais, bernache cravant, bernache nonnette, canard colvert, canard siffleur, canard souchet, chevalier gambette, chevalier guignette, cormoran huppé, grand cormoran, grand gravelot, courlis cendré, courlis corlieu, cygne tuberculé, fou de Bassan, foulque macroule, fulmar boréal, gallinule poule-d’eau, goéland argenté, goéland brun, goéland cendré, goéland marin, grèbe castagneux, grèbe huppé, grèbe esclavon, grèbe à cou noir, guillemot de Troïl, harle huppé, héron cendré, huîtrier pie, macreuse noire, martin-pêcheur d’Europe, mouette pygmée, mouette rieuse, mouette tridactyle, pingouin torda, plongeon imbrin, pluvier argenté, pluvier doré, puffin des anglais, râle d’eau, spatule blanche, sterne caugek, sterne pierregarin et tadorne de belon. Dans le nombre d’individus par espèces, les goélands argentés sont les plus nombreux en ce début de mois de juillet.

Plusieurs oiseaux marins nidifient sur l’île. Bien évidemment les espèces de goélands sont les plus nombreux mais l’huîtrier pie et les cormorans sont observables, au mois de juillet en pleine nidification.

Tout comme l’île, les îlots à proximité de l’île sont dans la zone de protection spéciale de la baie de Morlaix (Natura 2000) et il est interdit de les visiter. Par ailleurs, la grive aviaire est toujours d’actualité et implique un protocole draconien pour les observateurs. Le suivi des nidifications est réalisé par l’équipe du conservateur de la réserve ornithologique de la baie de Morlaix (Bretagne Vivante).


Les oiseaux communs sont aussi très nombreux et les naissances vont se multiplier tout au long de ce mois d’été : troglodytes mignons, tariers pâtres, accenteurs mouchets, moineaux domestiques, merles noirs sont les plus nombreux. Enfin, notre singularité, le pipit farlouse a un des effectifs les plus importants du département.

Les hirondelles de rivage et rustiques sont présentes sur tout le littoral. L’hirondelle rustique se repère de loin par sa queue fourchue.


Les canards colverts, foulques macroules et gallinules poule-d’eau continuent de nidifier mais, pour la seconde année consécutive, il n’y aura pas de nidification pour les cygnes tuberculés qui ont quitté, fin juin, notre île.