Catégorie : Oiseaux marins

Départ des bernaches cravant

Les bernaches cravant sont parties nidifier et il ne reste plus que quelques individus sur l’île de Batz. Le dernier groupe, d’une cinquantaine d’oiseaux, est sur Santec. La destination nuptiale est principalement la toundra du Nord de l’Europe.

Paramètres de l’observation : Porz Retter à marée haute avec vents de Sud Ouest en rafales de 50 km/h. Coefficient de marée : 49.

Bernaches cravant

Plumage nuptial pour des tournepierres à collier

Les tournepierres à collier sont en petits groupes sur l’île de Batz. Quelques individus ont déjà une robe nuptiale qui est une des plus belles des limicoles. Dans un des groupes de ces tournepierres, un bécasseau variable était lui aussi revêtu des premiers signes nuptiaux.

Observation de courlis corlieux

Depuis une quinzaine de jours, les courlis corlieux occupent l’ensemble du littoral de l’île de Batz et ont un effectif qui pourrait être proche de cinq à six douzaines. Certains sont en petits groupes et quelques uns sont seuls mais il semble qu’ils se regroupent le soir vers la grève blanche. Aujourd’hui deux groupes, à Bilvidic et à Porz ar Raouen, étaient composés de barges rousses.

La fréquentation de la grève blanche, par les limicoles, au plus haut

En début de soirée, les bécasseaux sanderling, barges rousses et courlis corlieux étaient concentrés sur une centaine de mètres, au bord de l’eau, sur la plage de la grève blanche. Si les courlis corlieux sont présents sur presque toutes les plages de l’île, les barges rousses et les bécasseaux sanderling ont une préférence pour la zone de Bilvidic à Porz Melloc.

Une barge rousse en robe nuptiale à la grève blanche

Un couple de barges rousses était observable ce matin à la grève blanche à marée basse et, c’est la première de l’année sur l’île, une des deux avait son plumage nuptial.

Ce couple est peut être en halte migratoire ou était intégré au groupe d’une trentaine de barges qui avait choisi d’hiverner sur l’île avant de nidifier en Norvège.

Paramètres de l’observation : ensoleillé – température 10° – vent de Nordet de 30 km/h – marée base coefficient 58.

Halte migratoire, sur l’île de Batz, pour cinq bécasseaux variables

Ce matin, sur la grève blanche, cinq bécasseaux variables étaient observables au bord de l’eau.

En plumage nuptial, la tâche ventrale noire permet d’identifier facilement ce bécasseau qui va nicher dans le Nord de l’Europe : Groenland, Scandinavie ou Islande suivant les sous-espèces.

Sur les photos ci-dessous, on peut observer différents stades de ce plumage nuptial :

Observation d’un chevalier guignette au lavoir du Prad

Le chevalier guignette est un oiseau limicole de petite taille qui est rare sur l’île de Batz. Il est le plus souvent seul et ses effectifs n’ont jamais dépassé les trois individus, sur l’île, pour les vingt dernières observations.

La plupart des chevaliers guignette hivernent en Afrique de l’Ouest et nidifient dans le Nord Est de l’Europe (vers les pays baltes ou ses environs) mais quelques individus nidifient en Espagne, Portugal et même en France.

Encore une centaine de bernaches cravant mi-avril sur l’île de Batz

Les bernaches cravant sont toujours nombreuses sur l’île de Batz et le groupe principal n’est plus sur Porz ar Gored mais sur la grève blanche.

Les effectifs, le 16 avril, sont de 115 bernaches pour l’ensemble de l’île et 34 pour le groupe de la grève blanche. Ils sont de 111 le 17 avril pour 8 sites et 113 le 18 avril pour 10 sites.

Passage de bécasseaux sanderling à la grève blanche

Une soixantaine de bécasseaux sanderling ont séjourné, à marée basse, sur la grève blanche. Ces bécasseaux reviennent d’Afrique où ils ont « hiverner » et vont prendre quelques forces avant de rejoindre les sites de nidification dans l’extrême Nord de l’Europe.