Actualités concernant la faune et la flore de l'île de Batz

Découvrez les richesses de l'île de Batz : oiseaux marins, oiseaux des jardins, insectes et les plantes du littoral. Toutes les photographies sont prises sur l'île de Batz. Aucun cookies ou autre dispositif de traçage n'est mis en œuvre au cours de votre navigation.

Les tournepierres à collier seuls limicoles aujourd’hui à Bilvidik

Beaucoup de tournepierres à collier cet après midi à Bilvidik où ces limicoles ont chassé tout près de la mer agitée.

Paramètres de l’observation : nuageux – température 10 – vents sud / sud ouest à 30 km/h – petite hourle – mi-marée montante coefficient 82.

Visite d’une mouette pygmée près de Porz Gwenn

L’observation d’une mouette pygmée est très rare sur l’île de Batz. Autre surprise sur la photo, un poisson dans la gueule d’un phoque gris.

Échouage d’un dauphin mort à Porz Aliou

A marée haute à 17H30, avec des rafales de 60 km/h de vent d’ouest, un dauphin mort était visible dans les rouleaux sur la partie Est de la plage de Porz Aliou.

L’événement a été immédiatement déclaré à l’Observatoire PELAGIS.

Observation d’un couple de harle huppé à Bilvidik

Les observations de harles huppés sont toujours rares sur l’île de Batz contrairement à Saint Pol de Léon où une douzaine d’individus ont été identifiés dimanche dernier. Cet après midi, sur l’île et à marée haute, un couple a chassé à proximité des rochers de Bilvidik. Il était proche d’un groupe de bernaches cravant et d’un autre de tournepierres à collier.

Paramètres de l’observation : nuageux – température 12 – vents sud ouest à 30 km/h – pleine mer coefficient 46.

Envol d’un courlis cendré et d’un huîtrier pie près de Porz Gwenn

Trois courlis cendrés ont fréquenté les plages de Porz Gwenn et de Porz Azeviz ce matin. Les courlis sont des oiseaux très farouches et maintiennent une distance de sécurité avec l’homme. Il est difficile de les approcher à terrain découvert.

Observation d’un faucon crécerelle près de Porz Azeviz

Sur l’île de Batz, les faucons crécerelle sont observables sur les sentiers côtiers. En vol stationnaire, ils chassent les petits rongeurs qui fréquent les rochers et cailloux des plages de toute la côte nord de l’île.

Ce vol stationnaire a pour nom « vol en Saint-Esprit ».

Faucon crécerelle en vol stationnaire ou du « Saint-Esprit ».

Vols de barges rousses et de bécasseaux variables

Les barges rousses et les bécasseaux variables fréquentent les mêmes environnements et cohabitent sur la grève blanche. D’autres limicoles peuvent intégrer ces groupes « mixtes » d’oiseaux : les pluviers, les tournepierres à collier, les grands gravelots et, plus rare, les huîtriers pie.

Paramètres de l’observation : bruine – température 14 – vents sud ouest à 30 km/h.

La toilette d’un bécasseau sanderling

Pour maintenir ses plumes propres, le bécasseau sanderling en prend soin et il réalise des contorsions pour atteindre l’ensemble de son corps. Cette action de lissage, avec son bec, peut avoir un impact sur son isolation thermique mais aussi sur l’imperméabilité de ses plumes.

Observation de courlis corlieu près de Gwagué

Le courlis corlieu est un oiseau migrateur qui collectionne quelques records : altitude jusqu’à 5000 m et vitesse proche des 100 km/h pendant ses trajets migratoires. Sur l’île de Batz, sa présence peut être liée à une courte halte migratoire car l’espèce niche dans le nord de l’Europe et peut hiverner dans le sud de l’Afrique.